Une Charte de Coopération entre organisations mémorielles de l’exil républicain espagnol en cours d’élaboration

Rapprochement entre sur la de l’Espagne

11 mémorielles réunies à le 18 mai ont constaté leurs nombreuses convergences et travaillent à l’élaboration d’une charte commune au niveau national.

Le samedi 18 mai, une trentaine de personnes représentant 11 mémorielles de l’ espagnol se sont réunies à pour travailler collectivement à l’écriture d’une « Charte de coopération entre organisations mémorielles des et amis de l’Espagne  ». Depuis le mois de février  4 : Ay Carmela, Mer 47, Memoria Andando et -s d’Espagne travaillaient à la préparation de cette réunion. Elles avaient rédigé et fait circuler auprès des nombreuses organisations un premier texte qui motivait leur initiative et traçait les lignes de ce que pourrait être une coopération inter associative.

La réunion du 18, une première dans la longue et parfois difficile des relations entre mémorielles issues de l’, a été de l’avis de tous les présents une réussite. Elle a donné lieu à la diffusion d’un communiqué sous la forme d’une déclaration commune :

Les 11 mémorielles réunies à le 18 mai ont constaté leurs nombreuses convergences et travaillent à l’élaboration d’une charte commune au niveau national. Elles décident d’ores et déjà de se tenir au courant de leurs initiatives respectives et de partager leurs informations et contacts. Tout en conservant leur pleine , la diversité de leurs approches et des s dont elles sont porteuses, elles expriment la volonté de mener des actions communes rassemblant toutes les mémorielles porteuses de la de l’ et de l’immigration espagnols.

Nous connaissons tous l’. Nous savons les déchirements douloureux,  les affrontements, parfois violents, entre les diverses composantes de la gauche . Nous, fils et filles de l’, sommes héritiers de cette fracturée et si nous avons une commune nos s sont plurielles.

-ME s’est honnêtement et sans arrière-pensée engagée dans l’élaboration de cette charte à partir du moment où cette pluralité était reconnue, acceptée et se traduisait dans un texte où l’initiative, l’  de pensée et d’action de chaque association était préservée.

Sur ces bases là nous sommes favorables à la mise en place d’une , structure qui nous parait suffisante sans aller jusqu’à la création d’une fédération.

Articles contenant des mots-clés en relation

Author: IRIS - Mémoires d'Espagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.