Il y a 80 ans: notre programme d’avril 2019

IRIS-Mémoires d’Espagne poursuit sa contribution aux 80 ans de la Retirada en ce mois d’avril avec des projections, un concert, une pièce de théâtre et une exposition, afin que cet anniversaire soit l’occasion de mettre en lumière cet exil mais aussi les diverses formes d’expression qu’il a suscitées.

 

 

– Le 18 avril, nous projetons au cinéma Utopia de Tournefeuille à 20h30 et aussi à 21h15 le film catalan de Manuel Huerga  « Pau, la força d’un silenci » sur Pablo Casals et un épisode de sa vie d’exilé fin des années quarante, à Prades, au pied du mont Canigou alors qu’il a renoncé à se produire en public.

Les deux séances seront précédées d’un concert hommage à Pablo Casals proposé par l’Ensemble de violoncelles de l’Ecole d’Enseignements Artistiques de Tournefeuille sous la direction de Bénédicte Primault.

Plus d’information ici: cinéma Utopia

 

 

 

– Le 22 avril, nous projetterons au même endroit à 20h30, le documentaire de Xavier Ladjointe « Armonía, Franco et mon grand-père » suivi d’un débat avec le réalisateur et en collaboration avec des membres du CTDEE (Centre Toulousain de Documentation sur l’Exil Espagnol).

Pourquoi les grands-parents espagnols du réalisateur sont-ils venus vivre en France ? Pour quel motif sa mère refuse-t-elle de lui parler de son passé ? Et d’autres questions auquel le réalisateur va tenter de répondre dans une quête qui vire à l’obsession…

Plus d’information: cinéma Utopia

 

 

– Le 26 avril, à 20h30 à l’Espace Roguet, rue de Gascogne à Toulouse, concert de El Comunero, groupe toulousain fondé par Thomas Jimenez, qui revisite les chants de lutte de la république espagnole. (Entrée libre mais réservation conseillée ici: MJC Roguet )

« Partout où nous avons pu chanter cette histoire, nous avons constaté que les valeurs qu’elle véhiculait, de justice sociale, de solidarité, d’internationalisme et d’antifascisme, restaient bel et bien des valeurs actuelles et qu’au-delà de la transmission d’une mémoire, il s’agissait aussi d’une transmission des luttes et qu’il nous appartenait à tous aujourd’hui de prendre la relève. Seguir luchando, siempre. » Thomas Jimenez

En attendant de les retrouver, nous vous invitons à aller faire un tour sur leur site: El Comunero

 

– Le 27 avril, à 20h30 toujours à l’Espace Roguet , représentation théâtrale de « Fragments d’Exil » écrite par Dominique Fernandez. (Entrée libre mais réservation conseillée ici: MJC Roguet )

Cette pièce de théâtre pour une comédienne et deux musiciens fait surgir les multiples souvenirs d’hommes, femmes, enfants espagnols qui en février 1939, ont dû passer la frontière pyrénéenne fuyant la barbarie fasciste.

Des fragments de vie qui nous content l’amertume, la rage, la défaite mais aussi la dignité et la volonté farouche de continuer à défendre les valeurs de justice sociale et de liberté de ces exilés. Mêlant évocations puissantes, poésie et récits poignants, l’auteur se veut passeur d’histoires, histoires inscrites dans l’Histoire de l’Espagne mais qui résonnent bien au-delà.

 

Accompagnant ces spectacles, l’exposition de photos de Dominique Fernandez « Ils ont un nom et un visage » sera visible dans la salle d’exposition de l’Espace Roguet les 26 et 27 avril. Dominique Fernandez réalise depuis plusieurs années des interviews filmées d’exilés espagnols.
Il présente dans cette exposition leurs portraits, l’un en noir et blanc pris au temps de leur jeunesse et le second en couleur pris au moment de l’interview.

1-48-im-Photo3-4064 non disponible

Ci-dessus, la photographie qui ouvre l’exposition et présente les deux visages de Rosa Laviña, décédée en 2011. Deux images cousues par le fil de l’exil et aujourd’hui celui de la mémoire.

Nous espérons que vous viendrez nombreux à tous ces rendez-vous!